C’est beau et ça s’entend : disco-pizza

14 octobre 2013

disco volante pizzeria by lukas galehr

Un four à pizza dans une boule à facettes disco.

Ou comment cacher un volcan en éruption sous une carapace chic et vintage.

En Autriche, l’architecte Lukas Galher a été mobilisé pour apprêter la pizzeria « Disco volante ».

Dans un décor de cafeteria milanaise classique, cet artiste du collectif Madame Mohr a érigé un énorme ballon de miroirs. Une boule disco géante qui dissimule astucieusement le four du pizzaiolo. Ainsi, au lieu d’avoir le fameux dôme en briques, les clients gravitent autour de cette sphère sortie tout droit du film de Barry Levinson.

« Disco Volante » c’est donc un four à pizza scintillant mais c’est aussi beaucoup de sobriété dans le choix du mobilier.

Les chaises et les banquettes en bois d’époques  s’alignent parfaitement autour des tables carrées en fonte noires. Le comptoir de marbre blanc, lui, domine des armées de petites catelles en damier qui remontent les murs dans une classe toute mafieuse. Le plafond est haut, les fenêtres sont grandes et l’aération apparente au plafond, appuyé par 3-4 néons suspendus, ajoute encore une légère touche industrielle à l’ensemble.

Lukas Galher, se débarrasse des pétarades kitchs d’une pizzeria vert-blanc-rouge et nous invite dans l’écrin étincelant de « Disco Volante ». Elle a ouvert ses portes ce weekend à Vienne.

Espérons juste qu’ils n’ont pas trop germanisé les pizzasâ…

Stève

disco volante pizzeria by lukas galehr

disco volante pizzeria by lukas galehr

disco volante pizzeria by lukas galehr

disco volante pizzeria by lukas galehr

disco volante pizzeria by lukas galehr

disco volante pizzeria by lukas galehr