C’est beau et ça s’entend : cordes à mapping

12 décembre 2013

sound of thread - Bertrand Lanthiez

Tirer des fils de laine sous des projecteurs…

… pour les faire chanter comme une harpe lumineuse, faut être bien barré ou drôlement poète.

Bertrand Lanthiez, artiste français du collectif Babel, a frôlé un rêve d’Icare pour mélomane : Entendre le son, mais aussi le voir et le toucher.

Pour ça, il a tendu des cordes de laine blanche islandaise à travers une salle vide ; dans le sens de la largeur mais aussi de la profondeur, comme deux barrières qui se croisent au milieu. Ensuite il a plongé toute la salle dans l’obscurité totale ainsi que dans l’atmosphère spectrale d’une musique flottanteâ…

C’est là que le travail d’orfèvre commence : Bertrand Lanthiez fait du mapping de funambule. Grâce à un projecteur minutieusement ajusté, il allume ou éteint chaque cordon de laine individuellement au rythme de la musique. Les spectateurs au cœur de la salle assistent alors au ballet hypnotique de cette harpe lumineuse, comme Icare envoûté par le soleil.

The Sound of Threads, installation lumineuse et sonore de Bertrand Lanthiez, était exposé en Islande à Reykjavik cet été. Notre artiste vient de publier la vidéo de cette performance, vous allez donc, vous aussi, pouvoir vous prendre pour des papillons de nuit devant une ampoule.

Stève