C’est beau et ça s’entend : collage et décalage

2 juillet 2013

Tebe Interesno

Les montages d’un photographe rêveur nous laissent poireauter dans des univers surréalistes.

Une locomotive à vapeur flotte à quelques mètres au-dessus d’une mer houleuse, un sous-marin atomique nous croise en orbite autour de la terre, un cerf majestueux nous surveille au bout d’un tunnel de métroâ… Tout autant de situations absurdes et surréalistes que Tebe Interesno s’amuse à créer de toutes pièces.

Ce graphiste et photographe russe est un Plonk et Replonk à lui tout seul. La malice en moins mais les yeux pleins de poésie en plus. A défaut de nous faire rire, notre artiste nous emporte dans des univers oniriques où l’étrange ne vous saute pas à la gorge mais se laisse découvrir. Y’a beaucoup de tendresse dans ses œuvres et de la finesse aussi dans la réalisation. C’est simple, quand vous êtes devant les images de Tebe Interesno, vous avez le temps  de vous en imprégner : saisir d’abord les incohérences, trouver les limites du vrai et du faux, avant de vous dire « et pourquoi pas ? » Et là, rêver un peu à ce monde de science-fiction lyrique dans lequel vous vous baignez.

Les photo-montages du Plonk ou Replonk russe, Tebe Interesno. L’absurde dans sa version la plus mélancolique.
 
Stève

tebe interesno, cliffrail
cliffrail

tebe interesno, subsub
subsub

tebe interesno, railder
railder

tebe interesno, dogtv
dogtv

tebe interesno, L2s
L2s