Bertrand Cantat

15 juillet 2013


Des Doors au Gun Club, les influences de Cantat

Amateur des Doors et du groupe de punk MC5, Cantat a surtout une poétique reconnaissable entre mille. Il a lu Mallarmé, il s’est aussi pas mal intéressé à Rimbaud. Bertrand Cantat ne vient pas d’une famille de musiciens. Son père travaillait dans l’armée, sa mère était prof. Du coup Cantat a plus lu qu’écouté de la musique pendant son adolescence. Sa plus grande influence musicale reste celle de Jeffrey Lee Pierce, le leader du Gun Club. JLP c’était un chanteur assez génial, qui faisait une sorte de « rock vaudou blues » très exalté et qu’on retrouve pas mal chez Bertrand Cantat au début de Noir Dés. On connaît peu cette influence, et pourtant Noir Désir apparaît parfois comme un copié-collé du Gun Club. Ce groupe a d’ailleurs aussi beaucoup marqué la scène rock en général. Il a laissé des traces chez Mark Lanegan, Nick Cave et Black Flag.

Après la prison, le retour au boulot

2011, le metteur en scène libano-québécois Wajdi Mouwad propose un job à Cantat, qui est sorti de tôle depuis 1 année. Programmé par le fameux festival d’Avignon, Mouawad propose un spectacle de 7 heures, une « trilogie des femmes », d’après l’œuvre de Sophocle: Les Trachiniennes, Antigone, Electre, tout ça sans respirer. Dans son projet, Wajdi Mouawad décide d’attribuer le rôle du chœur à Bertrand Cantat. Mais la polémique enfle. Comment laisser un ancien condamné remonter sur scène ? Alors que partout ailleurs on se montre friand de réinsertion en tout genre, celle de Cantat ne passe pas. La réinsertion, c’est bon pour les plombiers, pas pour les chanteurs. En pleine polémique, on renonce finalement à la performance de Cantat à Avignon. Mais le spectacle de Mouawad, Cantat inclus, trouve ensuite asile à la Comédie de Genève. Bertrand chante des chœurs antiques à sa sauce, une sauce magnifique, torturée, un peu flamenco pour le coup.

Marie-Luce & Aurélie

Les années 80: l’émergence des radios libres et la formation d’une multitude de groupes de rock en France

Bertrand Cantat, « Heureux sont ceux qui du malheur »

C’est à ça que ressemblait le chœur d’Antigone, juste après que Créon a fait un génocide chez les Labdacides

Le Gun Club, « My Dreams »

L’influence la plus marquante de Noir Désir