B-e-r-n-a-r-d P-i-v-o-t

20 août 2013

Bernard Pivot

Bernard Pivot c’est le Pierre Bellemare des lettres

Dans le club très fermé des vieux de la télé, Bernard Pivot garde une place de choix.

Depuis les années 70, notre journaliste-animateur traîne ses pulls en laine dans les émissions de télé pour y défendre la noble cause de la langue française. Ce n’est pas aussi pourri que le télé-achat mais ça ne fait pas partie non plus des sujets les plus heureux.

Mais Bernard le fait parce qu’il l’a toujours fait. Lui qui est né timide, à l’arrière d’une épicerie, est devenu journaliste au Figaro littéraire en 1958. Un tremplin vers son statut de critique littéraire pour les médias, pourfendeur de la faute de grammaire !

De fil en aiguille, Bernard Pivot animera Ouvrez les guillemets (1973-1975), Apostrophes (1975-1990),  Bouillon de culture (1991-2001) et Double je (2002-2005). Autant d’émissions dans lesquelles il assoira son statut de « monsieur langue française » du petit écran.

Néanmoins, sa plus grande réalisation télévisuelle restera certainement la dictée.

Pendant 20 ans, de 1985 à 2005, Pivot organise le concours national d’orthographe : les Dicos d’or. Une dictée, en direct, à la télévision. Voyez-vous ça !

Mais ça marche ! Les Dicos d’or auront  même une résonnance internationale en 1992, avec une spéciale installée au siège des Nations Unies, pour déterminer qui serait le champion du monde de la langue française. Ainsi, Bernard Pivot reste le seul être humain à avoir réussi à rendre une dictée aussi passionnante qu’un épisode de MacGyver.

C’est sans aucun doute pour cette jolie acrobatie que notre homme de lettres est devenu le premier non-écrivain à intégrer le collège de l’Académie Goncourt.

Bernard Pivot, un vieux parmi les vieux.

Léonie, Stève

Un vieux, peut-être. Mais à la page !

Bernard Pivot et Tweeter

Un intello, peut-être. Mais sportif !

Bernard Pivot et le football

Corrigé de la météo dictée

A la demande de Lynn, voici le corrigé de notre météo dictée.
Pour toutes réclamations, voyez avec Bebert.

Aujourd’hui, il fera beau. Le mercure grimpera jusqu’à vingt-trois degrés maximum.
Ça va continuer comme ça jusqu’à la fin de la semaine.