Avions à plumes

10 octobre 2012

Un oiseau dans un avionUn oiseau qui a pris l’avion… dans la gueule.

Saviez-vous que…

… qu’un canon à poulets était utilisé pour vérifier la résistance des avions ?

Les oiseaux qui vont s’encastrer dans des avions coûtent 1,2 milliards de dollars chaque année à l’aviation civile. Mais plus que de l’argent, il faut que ce genre d’incidents évite de coûter en vies. C’est pour ça que la résistance aux impacts avec des volatiles est vérifiée scrupuleusement par toutes les compagnies.

C’est avec un canon à poulets que ça se passe. NON, les poulets ne sont pas des policiers, NON, les poulets ne sont pas vivants et NON, on ne peut pas remplacer les poulets par des côtelettes de porc.

Les canons à poulets à air comprimé envoient donc le projectile contre les avions à une vitesse de 600km/h. particulièrement sur les parties fragiles de l’appareil. C’est un procédé qui est en vigueur depuis la Seconde Guerre Mondiale. Il a doucement évolué pour permettre de remplacer le poulet par des blocs de gélatineâ… enfin, seulement pour les tests primairesâ… ON se fait quand même des Chicken nuggets pour les tests finauxâ…

Vous n’aviez jamais senti ce petit goût de kérosène en allant au McDo ?

Stève

Des Zimages