Tweete ou crève

2 mai 2014

Illustration réseaux sociaux
Est-on encore quelqu’un si l’on n’est pas connecté ?

Plus de 250 millions de personnes actives sur le Twitter mondial. En ce qui concerne Facebook, c’est encore plus impressionnant : 1,3 milliards d’utilisateurs plus ou moins actifs. Quelques fantômes, d’accord, mais la population reste impressionnante. Et elle n’est pas composée que de d’utilisateurs en chair et en os. La moindre entreprise est maintenant obligée de penser son activité sur les réseaux sociaux. Une stratégie de communication plus ou moins réussie pour certains, qui fait un tabac pour d’autres.

Ce qui est sûr, c’est que les entreprises, politiciens et autres communicants qui refusent de se mettre à tweeter – entre autres – n’ont plus le choix. Et s’ils ne « facebookent » pas intelligemment, ils n’ont plus d’excuses s’ils ratent leur business.

Les Démineurs détestent quand on les oblige à faire des trucs. C’est pour ça qu’aujourd’hui, l’émission de la rédaction démine le diktat des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont-ils indispensables ?

Avec Sophie Caillat, journaliste spécialisée

Les secrets d’une publication réussie

Avec Sophie Caillat

La pub sur Facebook, ou comment tu deviens une cible alléchante

Les réseaux sociaux, c’est primordial

De l’avis de Magali Philip, journaliste à la RTS

Et si les réseaux disparaissaient comme ils sont arrivés ?

Les Démineurs se déconnectent de tous les réseaux qu’ils arpentent à longueur de journée. La semaine prochaine, une nouvelle thématique fera clignoter leur écran en veille. Hashtag CULTURE. Hashtag PRISON.

Lorsqu’on purge une peine en Suisse romande, à quelle culture on a accès, ou pas accès ? Les personnes détenues ont-elles d’autres histoires fantastiques que la Bible du maton à se mettre sous la dent ? C’est la sujet déminé chaque jour à 17h45 et vendredi prochain de 11h à 12h sur GRRIF.

Des bisous.

La rédaction (Mélanie, Léonie & Aurélie)