Question jurassienne: vis ma vie de bélier

31 octobre 2013


Sur cette action « coup de bélier », il n’y avait pas de cadenas.

Hier, vous avez fait connaissance avec les Sangliers. Aujourd’hui, place aux Béliers.

Le groupe Bélier défend depuis les années 60 la libération du Jura « historique ». Pour la faire courte, il n’est pas très fan de l’ours bernois.

On a rejoint les Béliers au bord du lac de Bienne à La Neuveville, pendant l’une de leurs actions pour accrocher un « oui » dans les urnes. Mais à notre arrivée, il ne restait plus qu’un policier et un bélier, Clément Piquerez, l’animateur principal du groupe.

Nous recherchons une clé.

Retenez également qu’après plusieurs heures passées avec les Béliers et les Sangliers, ils ne se sont pas insultés une seule fois. Les temps ont vraiment changé.

Mélanie