Question jurassienne ? La réponse est 42

1 novembre 2013

Le 24 novembre, les Jurassiens et les Jurassien bernois se rendent aux urnes pour décider s’ils veulent entamer des discussions en vue de la création d’un nouveau canton. Voter pour discuter, ça a l’air simple, ça ne l’est pas.

drapeaux
Ils se touchent, mais ne vont pas dans le même sens

Le Sac de Nœuds, ce vieux serpent de mer qui agite plus ou moins les habitants du Jura bernois et du Jura depuis le milieu du siècle dernier. La première partie du conflit a débouché, on le sait, sur la création du canton du Jura, en 1974. Mais aussi sur la division du Jura historique, constitué de sept districts. Parmi eux, trois sont donc devenus le Jura, trois sont restés bernois, et le dernier a choisi de rejoindre Bâle-Campagne un peu plus tard. Et là, presque 40 ans après, la population va de nouveau être consultée.

au fait, quelle est la question ?

Au mois d’août, les Démineurs ont visité un atelier de mise sous pli. Des volontaires du MAJ, le Mouvement autonomiste jurassien, remplissaient des enveloppes avec du matériel de propagande en faveur du « oui ». Et en gros, les bénévoles étaient tous retraités. Le président de la fédération delémontaine du MAJ, Marc-Aurèle Steulet, nous en a expliqué la raison.

Du désintérêt chez les jeunes ? L’occasion d’attraper Loïc Dobler, partisan du oui et jeune président du Parti socialiste jurassien, pour l’emmener dans la cour d’école.

Parlons politique à la récré

Mais des jeunes qui s’engagent, il y en a. Deux camps qui s’affrontent sous le nom d’un animal.

Dans le zoo, il y a le Bélier

et le Sanglier

La Réponse à La Question, c’est pour le 24 novembre.

En attendant on va se pencher sur deux chiffres : 1, et 12. L’initiative pour des salaires équitables se fait déminer dès lundi.

Mélanie, Aurélie, Léonie et Cédric