Les Démineurrs étaient en fait des Démineuses

21 décembre 2012

Parfaite ménagère
Les temps ont changé… mais peut-être pas tant que ça.

Les Démineurs, cette semaine, ce sont des Démineuses. Est-ce que ça fait une différence ? C’est justement ce qu’on tente de déterminer.

A travers quatre générations, de l’octogénaire à l’enfant, on se demande quelle place la femme occupe dans notre société, et si cette place est aussi confortable que celle de ces messieurs. Les hommes n’ont pas la parole dans cette émission; mais on les encourage à écouter.

MARIE-LOUISE, 87 ans

On ouvre le bal avec Marie-Louise, 87 ans dont 67 de mariage, une grand-maman modèle qui est aussi une femme, et fière de l’être.

On a confronté Marie-Louise à quelques vestiges d’un temps pas si reculé, où personne ne contestait que la place de la femme, c’était à la maison. Mélanie lui a proposé d’écouter des extraits audio qui datent d’avant le droit de vote des femmes, de regarder des affiches de campagne et des extraits du manuel scolaire d’Économie Domestique anglo-saxon de 1960, un livre dédié aux jeunes filles pour qu’elles deviennent de bonnes épouses. Un rien choquantâ…

GISELLE, 66 ans

Place maintenant à notre deuxième invitée, Giselle Rufer. Elle est la fondatrice de la marque de montres Delance. Et pour se faire une place dans le monde viril de l’horlogerie, elle a dû batailler ferme.

Le parcours de Giselle l’a poussée à défendre la place de la femme dans le monde du travail. Tant et si bien qu’elle a souvent été traitée de « féministe »â… comme si c’était un vilain mot.

Du courage, aujourd’hui encore, il en faut parfois aux femmes pour faire valoir leurs droits. En Suisse, elles gagnent en moyenne 18,4% de moins que les hommes, pour un travail égal. Une différence qui a à peine diminué entre 1998 et 2006. Pour Giselle Rufer, la lutte n’est pas terminée.

A 66 ans, Giselle arrive gentiment au terme de son parcours professionnel. Souvent envers et contre les hommes, elle a tenu son pari de lancer sa propre entreprise et de créer sa montre, une montre pour les femmes. Mais est-elle parvenue, au final, à obtenir la reconnaissance de ses confrères ?

Et en bonus, une autre anecdote: celle qui remonte à l’enfance de Giselle Rufer, et qui raconte la vraie histoire de son combat.

NOAH ET NATH, 30 ans

Noah et Nath a accepté de nous parler d’elle. Noah et Nath ne sont pas deux. Noah et Nath est toute seule. Mais parfois, elle est dragking. Nous, plutôt coincées sur la question, on a d’abord essayé de la remettre sur le droit chemin avec quelques paroles précieuses.

Pour avoir droit à ce à quoi elle n’avait pas droit, Nath s’est donné les moyens de ses ambitions. Elle a construit Noah, un mec qui lui ressemble carrément. Un personnage qui lui permet de faire de grandes découvertes.

NORAH, 6 ans

Et voici notre quatrième génération, représentée par Norah, 6 ans, que nous avons rencontrée au paradis des enfants.

UN MONDE D’HOMMES

Après avoir entendu ces échos de quatre générations de femmes, nous, les Démineuses, nous nous sommes demandées si le monde ressemblait tant que ça à un monde d’hommes. Et nous avons passé en revue quelques actualités récentes pour répondre à cette question.

Les Démineuses se barrent en vacances. Dès la rentrée, vous retrouverez les Démineurs, chaque jour vers 17h45 dans la Buick de Marie-Luce, et le vendredi entre 12h et 13h.

En attendant, on vous fait des bisous de filles, qui sont beaucoup plus doux que ceux des garçons.

La rédaction (Aurélie, Mélanie & Léonie)