Exit, la porte de sortie pour les vieux qui souffrent

6 juin 2014

Signal lumineux
Quand ça ne va plus, mais alors vraiment plus, Exit peut vous accompagner à la sortie.

Deux semaines ont passé depuis que l’association Exit a pris une grande décision. Celle de rendre le suicide assisté accessible à plus de personnes. Avant, il fallait être malade et condamné. Aujourd’hui, pour demander à Exit de nous aider à passer l’arme à gauche, être vieux et en mauvaise forme suffit.

Les Démineurs se paient le luxe de réfléchir avant de boire leur potion de barbituriques. Restez seulement. Y a pas assez de potion pour deux mais l’heure de réflexion, on la partage volontiers.

Ce qui a changé dans les conditions d’Exit

Le suicide assisté en Suisse, et à l’étranger

C’est quand qu’on est vieux ?

Interview de Suzanne Pletti, vice-présidente d’Exit Suisse romande

La vieillesse avant la mort

Interview d’Alain Hubert, secrétaire romand de Pro Senectute

Ce que les seniors en pensent…

Micro-trottoir

L’émission hebdomadaire de la rédaction de GRRIF continue sa paperasse. Après s’être inscrite à Exit cette semaine, elle ira voir un avocat. Le divorce heureux, c’est la prochaine thématique des Démineurs. Quand divorcer règle des problèmes plutôt que d’en causer… ça n’arrive pas tout le temps, mais parfois. On en parle chaque jour à 17h45.

Des bisous.

La rédaction (Mélanie, Léonie & Aurélie)