1, 2, 3 … 12! Les démineurs comptent pour l’inititative 1:12

8 novembre 2013


Bon, on exagère un peu.

Est-il légitime ou non qu’un patron gagne 43 fois plus que l’employé le moins bien payé de son entreprise ? C’est en gros sur cette question, entre autres, que le peuple suisse va se prononcer le 24 novembre. L’initiative 1:12 de la jeunesse socialiste demande que le plus haut salaire d’une entreprise n’excède pas 12 fois le plus bas.

Solution à la fracture sociale ou idée d’une gauche populiste ? Les Démineurs sont sur le coup.

De quoi on parle avec l’initiative 1:12?

Explications d’Aurélie

Pourquoi pas niveler les bas salaires vers les plus hauts?

L’économiste de l’IMD et de l’Université de Lausanne

Les jeunesses socialistes suisses sur le front

Le président du parti socialiste lausannois

Les opposants au taquet

Le conseil national PDC fribourgeois

Erratum : contrairement à ce qui est dit dans cette interview, l’unique sondage paru jusqu’ici à propos de cette initiative ne prévoit pas le rejet de l’initiative, mais donne un résultat de 44% de oui et 44% de non.

Comment votent les Suisses sur les initiatives?

Le politologue de l’Université de Lausanne

Le 24 novembre, au niveau fédéral, on ne vote pas que sur l’initiative 1:12. Il y a aussi l’initiative pour les familles, qui demande que les parents qui gardent leurs enfants aient droit à une déduction fiscale au moins identique à ceux qui paient pour les faire garder par d’autres. Et puis il y a l’augmentation du prix de la vignette autoroutière de 40 à 100 balles. Dans tous les cas, le meilleur moyen de donner son avis, c’est d’aller voter.

La semaine prochaine, les Démineurs s’adonneront au racolage. On parlera de la prostitution.

Aurélie, Léonie et Mélanie