GRRIF

Radiohead, les pieds dans l'eau

A Moon Shaped Pool A Moon Shaped Pool


Ce qui frappe, c’est le calme et la mélancolie qui se dégagent du disque. On est loin de l’effervescence et l’excitation qui ont rythmé cette dernière semaine pendant laquelle chaque action de Radiohead affolait médias et réseaux sociaux.

A Moon Shaped Pool, 9e album du groupe, est un disque aussi froid et calculé que culte et maîtrisé. Derrière l’orchestral et majestueux Burn The Witch, le groupe opte pour un virage introspectif (Daydreaming) parfois inquiétant (Full Stop) mais aussi rêveur (Decks Dark, Desert Island Disk). Flirtant avec la musique d’initiés, Radiohead garde les pieds sur Terre avec des mélodies pop aux refrains rassurants. On reste tout de même surpris lorsque la rythmique futuriste d’Identikit côtoie The Numbers, morceau qui aurait pu figurer sur un disque des Beatles.

Enfin, Il y a aussi ces morceaux qui touchent immédiatement l’âme (Glass Eyes et Present Tense). A Moon Shaped Pool se termine comme il a commencé, par un air « ancien » et inédit (True Love Waits est un morceau de prédilection du groupe en concert). Un peu comme si tout ce voyage n’était qu’un rêve doux et tordu à la fois.

Fabrice

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog