GRRIF

La lente agonie des cabines téléphoniques

Dessin cabine téléphonique Zoom sur « Dessin cabine téléphonique » (touche ESC pour fermer)
Les cabines téléphoniques ont connu leurs heures de gloire dans les années 90...

Elles font tellement partie du paysage qu’on ne les voit même plus. Des petites baraques en verre que l’on trouve dans la rue, dans les gares surtout. Quand on y entre, plus personne ne nous dérange. Et de cet endroit clos, on peut communiquer avec le monde entier. A condition de se procurer une "taxcard"…

GRRIF vous parle des cabines téléphoniques. Mais d’abord, pour bien lancer cette enquête, c’est VOUS qui nous parlez des cabines téléphoniques.

Et vous, quand avez-vous utilisé une cabine pour la dernière fois ?

Dessin cabine téléphonique et femme Zoom sur « Dessin cabine téléphonique et femme » (touche ESC pour fermer)

Elles ne sont plus très cool les cabines téléphoniques. Elles ne sont plus à la mode. Mais nous on aime ça, le démodé. Et d’ailleurs, avant cette déchéance, elles ont connu des heures de gloire...

Un peu d'histoire...

Les cabines téléphoniques sont en passe de devenir des antiquités. Et ça ne rapporte plus grand-chose...

Ce qui les maintient en vie, c’est le mandat de service universel de Swisscom, qui oblige l’opérateur à préserver une cabine par localité. Mais cette règle arrive à échéance à la fin de l’année prochaine. La révision de l’ordonnance est actuellement en consultation, mais elle pourrait signifier la fin de ce service. Swisscom est en fait déjà en train de se débarrasser des cabines peu rentables. Sur ces 10 dernières années, elles disparaissent au rythme de 40 par mois.

Depuis une cabine téléphonique de Zurich, le porte-parole de Swisscom Christian Neuhaus nous explique pourquoi.

Qui veut la peau des cabines téléphoniques ?

Christian Neuhaus qui d’ailleurs nous a confié ne pas se souvenir de la dernière fois qu’il avait mis les pieds dans une cabine téléphonique...

 

Dessin cabine téléphonique Centovalli Zoom sur « Dessin cabine téléphonique Centovalli » (touche ESC pour fermer)

Mais niveau téléphonie, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Quelque part au Tessin, dans une vallée qui part de Locarno, se trouve la commune de Centovalli, à deux pas de la frontière italienne.

Centovalli, ça signifie "les cent vallées". Et dans ce paysage accidenté, le réseau mobile est tout pourri. C’est ce qui pousse la municipalité à se battre pour conserver les cinq cabines de son territoire. Il y a deux ans, les autorités se sont carrément opposées à Swisscom, qui aurait bien voulu les supprimer. Le maire, Ottavio Guerra, évoque l’importance de ces cabines.

De la friture sur la ligne...

Dessin cabine téléphonique Main Tendue Zoom sur « Dessin cabine téléphonique Main Tendue » (touche ESC pour fermer)

Restons au Tessin, pour évoquer le cas particulier de la cabine téléphonique qui sauve des vies. Avec ses 220 mètres de hauteur, le barrage de la Verzasca a de quoi filer le vertige. Et c’est justement ce grand vide qui attire les suicidaires. Ils viennent parfois même d’outre-Gothard pour mettre fin à leur vie.

C’est la raison pour laquelle une cabine téléphonique d’urgence se trouve au sommet du barrage. Elle a été installée il y a 15 ans par la Main Tendue. On en parle avec Luisa Reggiani, porte-parole de l’association pour le Tessin et les Grisons italiens.

Un endroit stratégique...

Et si les cabines téléphoniques, plutôt que de disparaître, étaient recyclées ? À la Rue Pré-du-Marché, à Lausanne, on peut tomber sur un couple de cabines, côte à côte.. L'une d’elles est "normale", elle sert bêtement à téléphoner. Sa sœur, elle, est pleine de bouquins. C’est Xavier Vasseur, de la Nuit de la lecture, qui l’a transformée en bibliothèque. Suivons le guide.

Un lieu confiné qui s'ouvre sur le monde

Dessin cabine téléphonique bibliothèque Zoom sur « Dessin cabine téléphonique bibliothèque » (touche ESC pour fermer)

Notre série sur les cabines téléphoniques touche à sa fin… Mais maintenant que les faits ont été énoncés, on peut se laisser aller au fantasme… et tenter de deviner ce qui peut bien se raconter derrière les vitres rayées et taguées de ces îlots urbains d’intimité. C’est ce qu'on vous propose dans cette pièce radiophonique pour cabine téléphonique, avec la voix de Caroline.

De la réalité à la fiction !

Dessin cabine téléphonique fiction Zoom sur « Dessin cabine téléphonique fiction » (touche ESC pour fermer)

Enquête, fiction et illustrations réalisées par Juliane, de passage à GRRIF dans le cadre de son master en journalisme.

Léonie

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog