GRRIF

Une expo qui vous prend aux tripes

Table dressée Zoom sur « Table dressée » (touche ESC pour fermer)
C'est souvent à table que commence le grand transit... ©Muséum d’Histoire naturelle de Neuchâtel

Manger, manger, manger. Avoir le bide tendu façon tambour. Puis aller au musée pour digérer.

"Manger, La mécanique du ventre", c’est le thème de l’exposition qui a pris ses quartiers au Muséum d’Histoire naturelle à Neuchâtel. On y suit le même parcours que nos repas de fêtes, de l’assiette à l’anus, en passant par toutes les étapes de la digestion.

Toute cette semaine, GRRIF vous proposait de découvrir quelques éléments de l’expo, en compagnie de la conservatrice de la collection "Invertébrés" du musée, Jessica Litman. Et les réjouissances commencent dans une sorte d’"apéricube" géant, prologue du festin à venir, qui fait la part belle aux bruits les moins élégants qui accompagnent la digestion.

Mise en bouche

Mixe toi-même les bruits du corps.

L’expo se poursuit avec une salle très didactique. Des élèves neuchâtelois ont été consultés sur leurs représentations de la digestion. Comment une éponge fait-elle pour manger ? Ou une amibe ? Et un fœtus dans le ventre de sa mère ? Comment les solides et les liquides transitent-ils à travers notre corps ? A quel endroit est-ce qu’un rot devient un pet ? C’est là que les visiteurs pourront entendre ce monument…

Les concours de rots réglementés, ça existe.

(Et on a un champion du monde.)

Si vous voulez la vidéo qui va avec le record du monde du rot le plus long, c'est ici.

On prend maintenant la direction de l’estomac, en passant bien sûr par le tube incontournable : l’œsophage, toujours en suivant notre guide, la conservatrice du musée, Jessica Litman.

Trafic bidirectionnel, de préférence en alternance

Le tube qui défie les lois de la gravité.

Vers solitaires exposés au Muséum de Neuchâtel Zoom sur « Vers solitaires exposés au Muséum de Neuchâtel » (touche ESC pour fermer)
Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, entourés de sympathiques hôtes intestinaux. ©Muséum d’Histoire naturelle de Neuchâtel

Laissons la délicatesse des parois stomacales et les habitants de l'intestin grêle derrière nous. Et tentons, comme les nutriments utiles au fonctionnement du corps, de franchir la barrière intestinale, seule option pour ne pas finir à la station d’épuration…

Un douanier bien complaisant...

... parce que les graisses sont les bienvenues.

Le micro de GRRIF, guidé par la conservatrice Jessica Litman, n’a donc pas réussi à franchir la barrière intestinale. Il doit suivre le tube digestif vers l’inévitable sortie… Mais avant d’être éjecté, il se frotte à la flore intestinale, mise en valeur par Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, qui ont contribué à l’exposition.

Un job 24/7...

... dont on ne voit jamais le bout.

Sur un ton un peu plus léger, retour dans le tube digestif à proprement parler… et cette fois, ça y est : on franchit l’anus.

La crotte : le joyau final

Existe en diverses dimensions, couleurs et textures.

L’exposition se termine par une salle qui s’intéresse au futur de l’alimentation. Là, un quizz interactif détermine le profil alimentaire des visiteurs.

"Manger, La mécanique du ventre", une exposition interactive et ludique qui vulgarise la digestion, y compris pour les enfants, c’est à visiter en ce moment au Muséum d’Histoire naturelle à Neuchâtel. Plus d'informations en lien ci-dessous !

Bonne digestion,

Léonie

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog