GRRIF

Ne laissez pas mourir Laurent Wyss

laurent wyss Zoom sur « laurent wyss » (touche ESC pour fermer)

Quand on lui demande de nous envoyer une photo pour voir à quoi il ressemble, il nous envoie une photo où il est couché sur les rails.
Quand on l'appelle ensuite, il rit, il rit fort.On est rassuré, on se dit qu'il n'est pas vraiment au bord du gouffre, le garçon. Mais quand on le voit débarquer dans les studios de GRRIF, tout sourire, on a envie de se rouler dans l'herbe fraîche.

Lui, c'est Laurent Wyss. Réalisateur biennois qui verra son premier long métrage projeté ce weekend dans un cinéma. Manche Hunde müssen sterben (Laissez mourir les chiens) est présenté à Bienne ce vendredi dans la cadre du FFFH.

Laurent Wyss a passé tout une heure avec les Culturbitacées et depuis, il ne parle plus d'en finir !

Des larges extraits de la Culturothérapie ici :

"Laissez mourir les chiens", le film de Laurent Wyss

Morricone et Federer dans la chronique de la programmation

...et Laurent Wyss, aussi !

Un film bilingue pensé par un réalisateur bilingue

"Trop cher to share", Laurent nous envoie voir de la perfo biennoise

C'est Laure qui y est allée.

"The Knick", la nouvelle série boucherie-chirurgie

disséquée par Mélanie

La semaine prochaine, mercredi à 18h, les Culturbitacées accueillent une artiste incroyable. Pina Dolce est peintre et...aveugle. Elle nous prêtera sa palette pour qu'on se penche sur ce surprenant mélange.

 

 

Aurélie

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog