GRRIF

Jean-Marie Reynier a régné sur les Culturbitacées

Les Culturbitacées : émission du 24 juin 2015

Jean-Marie Reynier, la moitié du collectif indigène Zoom sur « Jean-Marie Reynier, la moitié du collectif indigène  » (touche ESC pour fermer)
Jean-Marie Reynier, roi des brochettes et membre, avec Andréanne Oberson, du Collectif indigène. Photo d'Emilie Blaser.

Avez-vous déjà vu une expo, un film, une peinture qui vous a fait rire ? Mais vraiment rire ?

C’est ce qui m’est arrivé en voyant certaines des œuvres de l’invité des Culturbitacées. Avec Andréanne Oberson, sa partenaire du Collectif indigène, il s’amuse à détourner de vieilles illustrations originales à coup de pinceau, à coup de collage. Entremêler ce qui ne se mélange pas.

Dans le cadre de Môtiers 2015 - Arts en plein air, le collectif est sorti de son atelier . 62 artistes exposent leurs oeuvres sur 4 km de promenade.

Jean-Marie Reynier est artiste dans le Collectif indigène et éditeur indépendant d’art. Sur le papier, l’émission devait bien se passer. En vrai, c'était mieux.

L'émission complète sur le grill

Chronique sur l'exposition photo de Simon Rimaz

Picturoïde à la galerie Forma, Lausanne, jusqu'au 18 juillet

Chronique version "super-héros" sur art&fiction

Editions d'art, de livres d'artistes, à Lausanne et Genève

Le Collectif indigène, Andréanne et Jean-Marie Zoom sur « Le Collectif indigène, Andréanne et Jean-Marie » (touche ESC pour fermer)
Le Collectif indigène, Andréanne et Jean-Marie. Photo de Mehdi Benkler.

Mélanie

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog