GRRIF

Le monde du livre romand est-il mafieux ?

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)

Dans un monde du livre d'habitude plutôt calme, une polémique semble exciter son monde.

 

L'auteur Sébastien Meier qualifiait la chaîne du livre romand de "micromafia", à raison ?

L'histoire a commencé par une tribune d’Isabelle Falconnier dans le journal Le Temps. La patronne du Salon du Livre de Genève réfléchissait à plume haute au sujet d’une question largement débattue chez les auteurs romands : doit-on payer un auteur qui vient parler de son bouquin au Salon du Livre ou signer des livres chez Payot un samedi ? La réponse de l'auteur vaudois Sébastien Meier ne s'est pas fait attendre, puis celle du boss de chez Payot, Pascal Vandenberghe.

 

L'auteur VS le PDG de chez Payot, à propos de pognon :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurélie

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog