GRRIF

Du porno à Hollywood

pornhollywood

Le porno dans la culture populaire se porte bien. Alors qu’HBO vient de commander la première saison de The Deuce à David Simon, les éditions Glénat propose : Pornhollywood, un diptyque sur les coulisses du cinéma pornographique des années 1930 à Los Angeles.

Dans Pornhollywood on tire moins souvent un coup qu’on ne dézingue un témoin gênant. Flic pourri, sosies de stars, gangsters, riche camée nymphomane et réalisateur reconverti dans le porno se croisent au détour d’une scène olé olé tournée dans une grange pour le compte de la pègre. Peu après, la pauvre actrice sera tuée à coups de pierre dans le crâne. Les doigts coupés, le visage défiguré, elle ne sera plus identifiable. Aucun répit pour le lecteur, on suffoque. La ligne claire rétro, les couleurs sombres et ternes renforcent ce sentiment d’étouffement. Ici pas de descente aux enfers, on y est déjà.

Le cauchemar hollywoodien pourrait encore arriver au deuxième tome, attendu au mois de mars de cette année.

Fabrice

« Qu’elle crève vite, j’ai faim, moi ! »

pornhollywood

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog