GRRIF

DJ SET - VALERIO

Valerio Spoletini

Electron Presque libre dans DJ Set cette semaine : Valerio, de SUPERMAFIA

Une fois n’est pas coutume, Vale s’est échappé de son collectif neuchâtelois pour quelques infidélités aux platines de GRRIF. Ça fait du bien d’avoir du SUPERMAFIA sans le visuel de temps à autres.

Electronica-Disco-House dans la besace de notre Super-repenti. On a droit aussi à quelques morceaux dignes de notre pain quotidien GRRIFonnant : Kindness, Chemical Bro’ ou CasioKids. Ça devrait vous aider à ne pas vous perdre complétement.

Enfin, quand on sait que l’évasion de notre invité du soir lui a coûté son Serato, faudrait être cruel pour ne pas l’absoudre complètement.

Trracklisting

INTRO Flzheuer Zieheuer (Todd Terje Edit) — Blehorkestar Bakija Bakic

  • 01. Monkey Overbite — The Emperor Machine
  • 02. The Clapping Song (Dub) — Soul Clap
  • 03. Here Today — Al Usher
  • 04. Blue Steel — Bot0x
  • 05. I Can‘! Wait (Vocal/Long Dutch Mix) — Nu Shooz
  • 06. You Can't Hide (Your Love From Me) (Larry Levan Mix) — David Joseph
  • 07. Love In Cambodgia — Tiger & Woods
  • 08. Get in Trouble (Crazy P Remix) — Snax
  • 09. Interplanetary Music (Riton Remix) — Mickey Moonlight
  • 10. Never Go With A Hippie To A Second Location — lt‘s A Fine Line
  • 11. Gee Up (Cosmic Kids re-edit) — Kindness
  • 12. Love Tempo — Quando Quango
  • 13. We Call Love (Feat. Soul Clap & Osunlade) (D1 Harvey Remix) — Art Department
  • 14. Farewell To Wendo — Mock & Toof
  • 15. U 1988 — ENTERTAINMENT
  • 16. En Vill Hest — Casiokids
  • 17. Battle Scars (feat. Willy Mason) — Chemical Brothers

EXTRO :  Flawless (Snuff Crew remix) — Hard Ton

InteRRview

Avant les prouesses radiophoniques attendues, Stève est parti à la rencontre de Valerio.

Il était 13heure du matin, un samedi. L’appartement de la vieille ville neuchâteloise où se réveillait tout juste notre invité portait encore les stigmates des débordements nocturnes.

Valerio enfile « juste un T-shirt »… Il embrasse presque machinalement le croissant qu’on lui tend, s’allume la cigarette du matin en sursis depuis l’aube et attends les questions ; comme on attend le téléjournal de Darius. Empressement, curiosité mais un goût de déjà vu pour notre DJ coutumier du fait.

Les hostilités débutent.

La voix encore sous les draps, Valerio nous parles de son set du soir.

La vie après DjSet :

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives du blog